Comment gérer une relation avec une personne sexuellement déviante ?

Le terme « sexuellement déviant » paraît impressionnable. Tout de suite on s’imagine le pire. Pour faire simple, on dit qu’une personne est sexuellement déviante lorsque ses appétits sexuels, ou sa manière de faire l’amour ne correspond pas aux mœurs habituelles. Il arrive que ces personnes vivent parfaitement bien leurs différences. Elles ne ressentent donc aucun besoin de se faire traiter ou de changer. Parfois même, ces personnes arrivent à avoir des relations de couple assez épanouies.

Pourquoi rester avec une telle personne ?

Les personnes sexuellement déviantes ne sont pas forcément des monstres de perversité. Ces personnes sont simplement des êtres qui diffèrent des autres dans leurs goûts. Ces goûts peuvent être tolérables. En effet, ce sont parfois de très bonnes personnes, avec un caractère gentil, attentionné. Leur bizarrerie n’apparaît qu’au moment d’avoir des rapports. D’ailleurs, pour les curieux, et dans certains cas, il est possible de partager les appétits sexuels de leur partenaire.

Comment rester avec une telle personne ?

La première astuce est de se sentir à l’aise avec la personne. Ensuite, c’est comme pour toutes les relations. Il faut que le partenaire ait suffisamment de volonté pour ne pas se focaliser uniquement sur les penchants de l’autre. Le partenaire « normal » doit vouloir construire quelque chose avec l’autre, et considérer la sexualité anormale de son partenaire comme un défaut avec lequel il faut vivre. Cependant, il nous faut dire que la loi impose des limites à cette liberté. Aimer se frotter contre un étranger qui ne sait même pas ce qui lui arrive est punie par la loi. Et même un partenaire plein de bonne volonté ne peut excuser cela devant les tribunaux.

Comment aider une telle personne ?

Encore une fois, la personne ne le ressent pas forcément comme un handicap. En fait, si la personne arrive à avoir une vie normale, sans porter de tort à autrui dans ses désirs sexuels, il est possible de passer l’éponge. Mais quand on remarque que l’autre est mal dans sa peau, et que ses penchants le poussent à s’isoler, il faut agir. Si vouloir faire l’amour avec un arbre cause de la souffrance à la personne, il faut l’aider à se traiter. La psychiatrie ouvre ses portes à ces personnes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fr_FRFrench
fr_FRFrench